Les reliques de la Sainte Vierge

Classé dans : Non classé | 0

Une dame, apparemment d’Outre Atlantique, m’a adressé le message suivant :

« Allo avez vous encore des medailles de la vierge avec le baiser sur le tissus en arriere.

Quelqu’un ne veut plus me rendre ma medaille ? Merci »

De quoi s’agit-il, en fait ?

C’était une médaille scapulaire qui contenait une lettre découpée d’une des pages du Missel de Conchita et qui aurait été embrassé, page par page, par la Sainte Vierge lors d’une extase.

Ces reliques étaient vendues par une « soi-disant apôtre » de Garabandal, se disant amie proche de Conchita !

Ce qu’il faut savoir c’est que :

  • On ne trouve nulle trace ou récit de missel embrassé page par page par la Sainte Vierge au cours d’une extase, ce qui aurait demandé déjà un sacré bout de temps !
  • Que dans chaque relique, se trouvait une lettre découpée d’une des pages dudit Missel.
  • Que ladite personne qui diffusait cette relique, si elle en a offert quelques-unes en a vendu la majorité ce qui n’est pas honnête puisque nous ne pouvons vendre une « relique ».
  • Que n’ayant pu de médaille pour finir de découper son Missel, elle m’avait contacté pour qu’on lui envoie de l’argent pour en faire refabriquer. Devant notre refus, faute d’argent, cette personne m’a fait la tête pendant plus de 2 ans, jusqu’à ce qu’elle tombe gravement malade, peu de temps avant sa mort.
  • Qu’une fois refabriquées, elle a pu finir de dépecer ledit Missel.
  • Curieusement, une des boutiques du village vendait en parallèle les mêmes reliques mais en affirmant qu’il s’agissait des pages du Missel d’une autre des voyantes !

Soyez donc très prudents avec tout ce l’on vous propose émanant soi-disant de Garabandal.

Je vous ai mis en garde contre bien des tentatives d’escroquerie de la part de messagers ou d’héritier du message qui ne savent que se vanter tout en jouant les faux humbles et en calomniant ceux qui font honnêtement leur travail pour la cause.

Nous les avons toujours laissé dire car au fur et à mesure du temps, ils disparaissent de la circulation et se décrédibilisent d’eux-mêmes.

Priez pour eux car il leur faudra rendre compte à Dieu le moment venu !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.